Warhammer RPG
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-42%
Le deal à ne pas rater :
-42% Samsung TV QLED 4K 65″ 164 cm – TQ65Q64C 2023
699 € 1199 €
Voir le deal

 

 Marais de la folie

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
RP Helper
Créateur ultime de RP
Créateur ultime de RP
RP Helper


Nombre de messages : 237
Localisation RP : Partout!
Dispo pour RP : C'est mon taf! Demandez moi une aide au RP, je suis un PNJ et je suis là pour ça.

Marais de la folie Empty
MessageSujet: Marais de la folie   Marais de la folie Icon_minitimeLun 26 Mar - 17:54

Un nain chercheur de trésor est porté disparu depuis plusieurs semaines. Sa dernière destination connue est le marais de la folie. Si jamais il était mort sur place, vous pourriez récupérer sa hache runique surpuissante, sinon sa famille offre une grosse récompense à quiquonque lui ramène son brave fils en vie.

Récompense: 2 points de quête. Vous devrez au minimum être accompagnés de 1000 points d'armée pour débuter la quête
Revenir en haut Aller en bas
Galrok Tripes-Montagnes
Tyran Ogre niveau 1
Tyran Ogre niveau 1
Galrok Tripes-Montagnes


Nombre de messages : 84
Localisation RP : Royaumes Ogres
Dispo pour RP : Oui

Profil
Taille de l'armée:
Marais de la folie Left_bar_bleue2000/2000Marais de la folie Empty_bar_bleue  (2000/2000)

Marais de la folie Empty
MessageSujet: Re: Marais de la folie   Marais de la folie Icon_minitimeMar 24 Avr - 16:35

Le soleil se levait lentement sur les Terres Arides lorsque la tribu beuglante des Tripes-Montagnes arriva en vue des Marais de la Folie. A sa tête se tenait fièrement le tyran Galrok Tripes-Montagnes, champion passager de l'arène du massacre, destructeur de Nuln. Il menait ses guerriers vers cet endroit dans un but précis: Il avait entendu des rumeurs lorsqu'il son passées par les Principautés Frontalières comme quoi un nain chercheur serait porté disparu depuis qu'il est entré dans ces marais nauséabondes. Sa famille récompenserait bien évidemment ceux qui lui ramenai son fils sain et sauf. Ce fut donc une proposition alléchante pour la tribu qui était partie direction les marais pour retrouver le nain perdue.

Jamais les ogres n'avaient vus un endroit aussi puant. Des marécages s'étendaient sur des miles, enroulés d'une brume jaunâtre à l'odeur de cadavres. La surface des eaux troubles des marais les plus profond laissaient apparaître parfois de sombres formes sinueuses et visqueuses, résultat probable des mutations subis par certains des habitants. Les ogres virent même sur une colline s'élevant au dessus des marais une bande de gobelins montés sur des chars brinquebalants eux même tirés par des loups crasseux couverts de puces. Les Marais de la Folie méritaient bien leur nom, car l'odeur et le brouillard qui piquait les yeux et donnaient envie de vomir sans arrêt auraient rendu fou un humain. Mais les ogres avaient le coeur plus accroché que les humains, par conséquent cela ne les dérangeraient que légèrement.

Le tyran avait cependant un problème dans son plan pour retrouver le nain: Par où commencer ?
Fouillant les environs du regard, Galrok se gratta le ventre, puis se dit à lui même:
"Bon. Où on va maintenant ?"
Revenir en haut Aller en bas
RP Helper
Créateur ultime de RP
Créateur ultime de RP
RP Helper


Nombre de messages : 237
Localisation RP : Partout!
Dispo pour RP : C'est mon taf! Demandez moi une aide au RP, je suis un PNJ et je suis là pour ça.

Marais de la folie Empty
MessageSujet: Re: Marais de la folie   Marais de la folie Icon_minitimeLun 7 Mai - 22:22

Le troupe d'ogres avait déjà bien avancé dans les marais puants quand les premiers morts vivants croisèrent leur chemin. Ils furent bientot de plus en plus nombreux et même si ils ne représentaient pas une grande menace pour les imposants ogres, ils risquaient malgré tout de les blésser légèrement et de les fatiguer grandement. Cette région est un des pires endroits où être blessé, principalement à cause des épidémies ainsi que des bactéries pour la plupart endémiques qui pullulent, infectant rapidement la moindre blessure minime, provoquant des fièvres et des hallucinations pouvant entrainer la mort en quelques heures. Les nombreux moustiques des marais sont minuscules, mais ils transportent sur eux des maladies mortelles infectant le sang à la moindre piqure. Attention, ne confondez pas les moustiques avec les nombreux moucherons qui rendent la brume encore plus épaisse, réduisant la visibilité à quelques mètres au mieux.

Un peu plus loin, vous croisez de nombreux cadavres de zombies démembrés par un objet plus tranchant que le métal, certainement un objet magique d'une grande valeure. Vous êtes sur la bonne route apparement!
Revenir en haut Aller en bas
Galrok Tripes-Montagnes
Tyran Ogre niveau 1
Tyran Ogre niveau 1
Galrok Tripes-Montagnes


Nombre de messages : 84
Localisation RP : Royaumes Ogres
Dispo pour RP : Oui

Profil
Taille de l'armée:
Marais de la folie Left_bar_bleue2000/2000Marais de la folie Empty_bar_bleue  (2000/2000)

Marais de la folie Empty
MessageSujet: Re: Marais de la folie   Marais de la folie Icon_minitimeMar 15 Mai - 13:24

Le tyran posa son regard sur les nombreuses entailles creusés dans les zombies, et reconnut du bel art. Certes les ogres ne sont pas de grands artisans, mais ils savent reconnaître la qualité de chaque arme pour les avoir utilisées ou combattues. On pouvait effectivement encore voir les éclats minimes d'une lame d’excellente qualité, sûrement l’œuvre d'une arme naine. L'ogre sourit, dévoilant ses grosses dents jaunis. Ils étaient sur la bonne voie. Se retournant vers ses guerriers, il déclara:
"On est sur la bonne voie les gars. Alors on va continuer dans cette direction, là où l'eau est peu profonde. Comme ça on pourra traverser sans faire de détours à chaque fois."

Aussitôt dit, aussitôt fait. Les ogres s'enfoncent dans ce coin brumeux du marais. Les nombreux insectes, allant de la taille d'un moucheron à celle d'une main humaine, grouillaient partout en se repaissant des cadavres de zombies découpés. Mais ce n'étaient pas les seuls à participer au festin. Les ogres reconnurent des créatures ignobles à travers la brume, des crapauds anormalement gros, entraînant les zombies dans leurs repaires vaseux. Pour l'instant ces amphibiens ne représentaient pas un danger pour les ogres, mais peu après des bêtes plus grosses et plus dangereuses firent leur apparition. Alors que la tribu s'approchait en rang serrée d'une rive, un couinement se fit entendre derrière eux. Les ogres se retournèrent, tandis que les gnoblards se cachèrent entre les jambes des colosses. Un ogre, plus corpulent que les autres et mieux équipé, vint aux coté du tyran qui se tenait devant la rive vaseuse. Le chef de la tribu se retourna vers son interlocuteur, qui semblait sur le point de lui demander quelque chose apparemment.
"Qu'est ce qu'il y a Cargus ? demanda le tyran.

-Eh bien... commença le cogneur, Vous devriez venir voir chef.

-Grr, j'espère que c'est pas pour rien..."


Sur ces mots, le cogneur l'emmena à l'arrière des rangs, afin de découvrir les raisons de ce couinement inquiétant. A une dizaine de mètres de là, deux horribles monstres difformes dévoraient sauvagement les restes d'un importuné gnoblard qui avait traîné les pieds. Galrok poussa un grognement d'appréhension. Les rumeurs disaient vrai sur ce marais, le chaos c'était installé ici. Ces chose n'étaient autres que deux enfants du chaos, portant la marque de Nurgle à en juger leur état décomposé et leur couleur cadavérique. Le tyran ne s'inquiétait certes pas de la mort d'un de ces gnoblards, mais plutôt du fait que ces créatures là soient puissantes et féroces. Au même moment, un vingtaine de zombies et de squelettes moisis émergèrent des eaux sombres du marais, au devant de la horde. Le tyran s’empressa alors de retourner à l'avant de ses troupes, afin d’ouvrir vite fait le passage dans ces eaux peu profondes. Le massacre méthodique des morts-vivants fut rapide, et la tribu commença de suite à traverser la rive pour atteindre cette petite colline situé à quelques mètres d'eux. La traversé fut au début sans problème, mais les chose ce corsèrent un peu à la fin...

Alors que les derniers étaient bientôt arrivé sur la berge, un autre gnoblar fut comme aspiré sous la vase, sous le nez de ses camardes. Quelques instants après, une germe d'os et de sang craché remonta à la surface, et une longue forme noire se mit à bouger dans les eaux croupis. Les choses s’accélérèrent à partir de ce moment là. Les derniers se hâtèrent de retrouver la terre ferme, mais malgré tout, deux ogres furent encerclé par le chose sinueuse nageant dans les marais. L'un des deux colosse s mit à frapper dans l'eau avec sa massue, cherchant la bête qui leur tournait autour. Malgré les recommandations des autres ogres déjà sur la berge, les deux guerriers tentèrent de pourfendre la chose invisible à leur yeux, sans succès. Ce fut alors qu'un chose gluante leur frôla les jambes, faisant parcourir un frisson dans tour leur être. Le moins imprudent des deux commença à regagner lentement le rivage par lequel la tribu était arrivé, laissant son compagnon frapper frénétiquement dans l'eau moisie. Le stress commença en prendre ce dernier, qui paniquait de plus en plus, car la chose l'entourait en entier, mais ses coups de massue s'évaporait dans l'eau. Ce dernier lança un juron, puis cria:
"Où est tu sale bestiole à la con ?!"

Ce furent ces dernières paroles, car sans prévenir, deux tentacules noirs et visqueux l'agrippèrent aux bras, et au autre membres sinueux semblant être une queue s'enroula autour du buste et de la tête de l'ogre. Ce dernier jeta un regard d’effarement à ses compagnons d'armes sur la rive avant d'être littéralement englouti par la monstruosité sombre et entraîné dans une tombe vaseuse. Un long silence suivi, rompu par les beuglements du cogneur qui ordonna aux autres de se regrouper. Plusieurs ogres, par fraternité ou bien par solidarité entre grosses brutes, firent signe au réscpé sur l'autre rive de les rejoindre. Ce dernier hésita un moment, quand tout à coup un glapissement horrible se fit entendre derrière lui, caché dans le brume. L'ogre se retourna pour faire face à ce nouvel adversaire. Mais avant que qui que ce soit le prévienne, deux créatures se jetèrent sur lui, tentacules, griffe et crocs dehors. Plus imposants, ils l’entraînèrent derrière des buissons touffus et secs, où les ogres purent entendre les mastications ineptes de leur camarde. Les deux enfants du chaos qui les suivaient avaient sus profiter de la situation, et avait causé la perte d'un autre membre de la tribu. Le tyran se retint de pousser un cri de colère, et ordonna à ses suivants de monter cette colline. Il devrait avoir une meilleur vue au sommet. Alors que les ogres gravissaient la pente de la colline poisseuse, Galrok espérait qu'ils trouveraient cette fois quelque chose de plus utile que des bestioles qui bouffent ces hommes...

Revenir en haut Aller en bas
RP Helper
Créateur ultime de RP
Créateur ultime de RP
RP Helper


Nombre de messages : 237
Localisation RP : Partout!
Dispo pour RP : C'est mon taf! Demandez moi une aide au RP, je suis un PNJ et je suis là pour ça.

Marais de la folie Empty
MessageSujet: Re: Marais de la folie   Marais de la folie Icon_minitimeMar 5 Juin - 10:16

Malheureusement, la colline fut bientôt entourée d'une masse difforme de zombies titubants. Ils n'offraient aucunne porte de sortie et se dirigeaient d'un pas lent mais résolu en direction des ogres. Combattez cette horde innombrable sur deux tours pour pouvoir poursuivre votre quête.
Revenir en haut Aller en bas
Galrok Tripes-Montagnes
Tyran Ogre niveau 1
Tyran Ogre niveau 1
Galrok Tripes-Montagnes


Nombre de messages : 84
Localisation RP : Royaumes Ogres
Dispo pour RP : Oui

Profil
Taille de l'armée:
Marais de la folie Left_bar_bleue2000/2000Marais de la folie Empty_bar_bleue  (2000/2000)

Marais de la folie Empty
MessageSujet: Re: Marais de la folie   Marais de la folie Icon_minitimeDim 10 Juin - 16:21

Comme s'y attendait le tyran, rien ne semblait pouvoir lui indiquer la direction à prendre. Mais alors qu'ils s’apprêtait à descendre, les ogres furent entourés par d'innombrables formes aux pas trainants. Bientôt, une horde sans fin de zombies et de guerriers squelettes poisseux sortirent des eaux troubles des marais, se dirigeant d'un pas lent vers la tribu des Tripes-Montagnes. Ces derniers tentèrent de trouver une issue, mais il n'y en avait aucune. Ils étaient encerclés de toute part. Agitant leurs armes rouillés et leurs membres pendants, les morts-vivants refermèrent peu à peu le cercle qui entouraient les ogres. Dans un grondement de frustration, le tyran ordonna à ses guerriers de se mettre en ordre de bataille, à la façon "dernier carré" de chez eux. Les ogres et ventre-durs se mirent dos à dos, tandis que les gnoblards formèrent un mur autour des machines de guerre. Le mégastodonte quand à lui commença à bombarder les masse des zombies de son aura de givre avec l'aide des crache-plomb, tandis que les yétis se jetèrent sur les morts-vivants s'étant un peu trop approchés. Bientôt, la horde damné manquait de submerger les ogres pour l'instant immobile, quand la voie de Galrok résonna dans les airs:
"A l'assaut les gros ! Y aura du carpaccio de zombies au dîner !"

Comme un seul homme, les ogres se jetèrent dans la mêlée. En rangs compacte pour ne rien laisser passer, il tombèrent sur les morts-vivants avec la puissance d'un troupeau de rhinox, et commencèrent à balayer les rangs moisis de morts-vivants avec férocité. Des dizaines et des dizaines de squelettes et de zombies retournèrent dans les eaux boueuses en plusieurs morceaux, les membres flasques volant dans les airs. Les yétis dégagèrent à eux seul un coté de la colline, le froid les entourant immobilisant complètement les morts-vivants, déjà léthargique au départ... Les crache-plomb continuèrent à ratatiner les zombies, tandis que le mégastodonte se rua à l'assaut pour épauler les yétis. Le canon du boute-fer gronda, et sa puissance grilla une vingtaine de zombies, tandis que les projectiles du lance-féraille transpercèrent de part en part les assaillants.
Au milieu des combats, la puissance du tyran Galrok était à l’œuvre: Qu'importe le nombre de revenant qui tentait de le blesser, son arme terrifiante balayait par dizaine les habitants moisis de ces marais. De plus, les morts-vivants n'étaient pas de redoutables adversaires pour des humains, alors pour des ogres, cela était une boucherie et un défouloir très divertissant. Mais malgré cela, le nombre de revenant ne tarissait pas, et les ogres ne réussirent toujours pas à créer un percée. Chaque ouverture se refermait sur une masse grouillante de morts-vivants sortant sans cesse des marais. Des centaines de ces créatures étaient déjà retourner sous les coups des ogres et de leurs alliés dans les eaux puantes, mais d'autres prenaient leurs places. Pour la première fois, les ogres durent reculer et se regrouper sur le haut de la colline. Durant cette retraite, quelque uns d'entre eux se firent surprendre par les morts-vivants les plus rapides, et ne rejoignirent pas le sommet de la colline. Galrok fulminait. Ses satanés pourritures de revenant étaient bien trop nombreux pour qu'ils puissent trouver une sortie. Il devait forcément avoir un chef, une sorte de meneur qui les lançait sans interruption dans la mêlée. S'il ne le trouvait, lui et sa tribu risquerait bien de finir dans cette tombe de vase. Au même moment, de sinistres cors sonnèrent à travers la brume jaunâtre. Des silhouettes massives se firent remarquer parmi les rangs de zombies et de squelettes, bien plus grande que des morts-vivants normaux. Ce furent alors près de dix géants squelettes qui sortirent du brouillards et s'avancèrent lentement vers le sommet de la colline. Les géants sont nombreux à se balader dans les terres autour des Marais de la Folie, il était donc normal que certains se baladent ici et... meurt. Le tyran s’écorça alors de regarder à l’endroit où les horreurs étaient apparus, car leur chef devait forcément être là. A sa grande joie, il crût voir une forme encapuchonné qui gigotait les mains d'une manière cadavérique. Le tyran avait déjà combattu dans les lieux reculés non loin des Montagnes de Larmes des armées de morts-vivant commandés par des mages usant de la sorcellerie pour lever des bataillons entiers au combat. Bien qu'il ne soit pas sûr que se soit un sorcier, chef ou pas, cet être allait connaître ses derniers instants, foi de Galrok !

Éjectant un zombie téméraire d'un revers de sa grosse main noueuse, le tyran se retourna vers ses guerriers qui continuaient de lutter pour repousser les revenant au fond des marais. Écrabouillant un squelette sous sa lourde massue, il se dirigea vers son second, Cragus le Cogneur. Ce dernier était plus imposant que la plupart de ces hommes, et était doté d'une force non négligeable. Galrok se disait qu'il valait mieux le garder à l’œil, sans quoi il risquait de tenter de lui prendre sa place. Fort heureusement, Cragus n'était vraiment pas très intelligent, et sa place de cogneur au sein de la tribu lui convenait bien assez. Ce dernier vit son chef se diriger, et se débarrassa donc d'un zombie accroché à son bras avant de faire de même. Le tyran ne prit pas le peine de lui dire ce pourquoi il venait le voir, il lui beugla simplement ces ordres.
"Ok Cargus, tu vas devoir retenir tout la partie nord de la colline avec tes hommes, plus les yétis dont je te confie la charge. Si tu réussit à le tenir assez longtemps, tu pourras porter la bannière de la tribu, preuve de ta puissance.

-Très bien chef !"
répondit le cogneur visiblement content qu'une telle tache lui soit confié.

Dans un beuglement, il appela se guerriers à se rassembler du coté nord, tandis que le tyran se dirigea cette fois vers le mégastodonte. Le monstre glacial venait d'écraser la cage thoracique d'un des géants squelettes quand Galrok se posa devant lui. La bête s'arrêta sous les ordres de ces deux cavaliers ogres.
"Rolf ! Golf ! hurla le tyran, Vous allez me faire un trou dans cette horde juste là, ok ? Ensuite vous devrez retenir avec mes buffles la horde pour qu'elle ne se referme pas, c'est compris ?"

Les deux chevaucheurs acquiescèrent d'un signe de tête, et obligèrent le monstre de glace à se ruer vers la horde qui avançait d'un coté sud. Le tyran fut satisfait et chargea dans la même direction, suivis par sa garde personnelle de ventre-durs, et quelques ogres avides de carnage. Au passage, un des géants morts-vivants tenta d'arrêter la course du tyran. Ce dernier balança sa massue en avant, broyant les jambes du monstre squelettique. Il enfonça ensuite son pied dans ses cotes, et lui décolla sa mâchoire inférieure de sa main gauche. Il reprit ensuite sa course vers la horde grouillante de zombies, et le mystérieux chef de cet ost maudit.
Revenir en haut Aller en bas
Galrok Tripes-Montagnes
Tyran Ogre niveau 1
Tyran Ogre niveau 1
Galrok Tripes-Montagnes


Nombre de messages : 84
Localisation RP : Royaumes Ogres
Dispo pour RP : Oui

Profil
Taille de l'armée:
Marais de la folie Left_bar_bleue2000/2000Marais de la folie Empty_bar_bleue  (2000/2000)

Marais de la folie Empty
MessageSujet: Re: Marais de la folie   Marais de la folie Icon_minitimeSam 16 Juin - 14:51

Le tyran chargea à la tête de ses ventre-durs vers l'endroit où le supposé meneur de la horde mort-vivante continuait d'agiter les bras en relevant des cadavres sans cesse plus nombreux des eaux boueuses. Les colosses percutèrent la masse grouillante de zombies s'étant assemblée devant eux, faisant pleuvoir des morceaux et membres verdâtres puant la putréfaction. Les morts-vivants ne furent pas de taille à ralentir ne serai-ce que cinq secondes le furieux mégastodonte, qui broya chair et os sous ses pas de titan. Seul les eaux sombres des rives entourant la colline mirent fin à la charge enragée du monstre. En effet les ogres n'avaient pas oubliés les créatures immondes qui nageaient en ces eaux et qui avaient emportés deux des leurs. Pourtant, il allait bien falloir qu'ils traversent cette rive pour atteindre le chef des morts-vivants. De leur coté, les géants squelettes formèrent un mur devant les guerriers menés par Galrok, tandis que la horde de cadavres bien frais encerclèrent le mégastodonte. Nullement découragé par ce mur de grands dadais décomposés, le tyran fit mine à ses gardes de ne pas ralentir leur charge, et les deux contingents s'entrechoquèrent dans un fracas terrible.
Les lames des ventre-durs croisèrent avec les masses des géants revenants. Galrok bondit au milieu de la mêlée, et se précipita sur les géants avec une force non contenue. Il en décapita un d'un seul coup de massue, et parvint à jeter à terre un second d'un moulinet de cette dernière. Ce dernier tenta de se relever, mais trois ventre-durs enfoncèrent leurs armes lourdes dans sa cage thoracique comme un seul homme. Rien ne semblait pouvoir stopper l'avancée inexorable du contingent ogre, qui tailla en pièces chaque mort-vivant qui se dressait sur leur chemin. Le mégastodonte givra toute une horde de zombies avant de pouvoir ouvrir un brèche dans la marée interminable de revenants. Les ogres en profitèrent pour se faufiler à travers, avant que la masse maudite de zombies et de squelettes ne se referme et oblige la bête de glace à reculer jusqu'au sommet de la colline.
Mais la détermination de Galrok était maintenant trop forte pour qu'un pouvoir magique ou une horde de morts-vivants l'arrêtent maintenant. La silhouette encapuchonnée s'agita, et un contingent macabre sortit de la brume lorsque les ogres atteignirent l'autre coté de la rivière. Cette troupe était bien plus discipliné que les zombies et les squelettes envoyés jusque là contre les colosse de l'est. Ces guerriers défunts devaient être la garde du meneur de cet ost. Engoncés dans des lourdes armures noirs, ils maniaient des lames maudites à deux mains, et leurs orbites vides brillaient d'une lueur maléfique. Cela ne découragea pas Galrok et ses guerriers qui les chargèrent sans hésiter. Le champion de la troupe se mit devant le tyran, dans le but de l'obliger à livrer un duel à mort. Mais le géant n'en eut cure, et cria au revenant:
"Pousse-toi le morbac' !!!"

D'un seul coup, il envoya la tête du garde des cryptes voler dans les airs, avant d'écraser trois autres squelettes d'un mouvement de son arme. Un autre fut piétiné à mort par le corpulent chef, tandis qu'un se fit écraser par la titanesque massue. Alors que le contingent de la non-vie se réduisait dangereusement, Galrok éclata en morceaux le porte-étendard d'un coup de poing, et renvoya dans un magnifique moulinet de massue cinq autres revenants. Les guerriers du tyran firent le reste du travail, et tous les gardes maudits redevinrent poussière. Le tyran reporta alors son attention vers la silhouette encapuchonnée, qui cette fois semblait plus apeurés que ses serviteurs morts-vivants. Il tenta de s'enfuir à travers les marais, mais Galrok le rattrapa et l’immobilisa dans sa grosse main. Le visage de l'individu était sale, couvert de pustules et de croûtes, et ses yeux tournaient dans le vague. Ses mains flétris aux ongles pointus tentèrent de lancer un sort, mais l'effet se dissipa curieusement au contact de la bedaine du tyran. Ce dernier en fut surpris, et se demanda si sa bedaine n'était pas magique. Pensant ensuite que ce n'était qu'un coup de chance, il tourna son visage joufflu vers celui du nécromancien.
"Bon, maintenant finis de rire ! Tu nous as fait perdre assez de temps comme ça !"

Le sorcier tenta de dire quelque chose, mais la masse du tyran lui arriva en plein tête et stoppa net sa phrase en un giclée abjecte de sang pourrie. Le tyran laissa ensuite choir le cadavre, et regarda la colline sur laquel les zombies avaient pris beaucoup de terrain. A sa grande satisfaction, il vit les corps des non-morts retomber sur les sol tel des feuilles mortes, à cause de la mort de leur maître. La tribu poussa un grand cri de victoire, et acclamèrent leur chef. Le nombre de pertes du coté des ogres ne fut pas important, même si la bataille avait été âpre face à tous ces revenants. Mais le tyran n'ordonna pas à ce que l'on face un festin avec les corps, et ils firent juste un goûter rapide avant de se remettre en route à travers les chemins puants des marais.
Revenir en haut Aller en bas
RP Helper
Créateur ultime de RP
Créateur ultime de RP
RP Helper


Nombre de messages : 237
Localisation RP : Partout!
Dispo pour RP : C'est mon taf! Demandez moi une aide au RP, je suis un PNJ et je suis là pour ça.

Marais de la folie Empty
MessageSujet: Re: Marais de la folie   Marais de la folie Icon_minitimeSam 16 Juin - 15:57

Un peu plus loin, l'humidité augmenta grandement, le niveau de l'eau arrivant bien vite aux genoux des ogres. Ils continuèrent leur progression à allure réduite, étant parfois victimes d'une attaque de zombie tentant de les faire trébucher. La brume réduisait leur champ de vision à quelques mètres tout au plus. Bientôt, Galrok sembla apercevoir un objet brillant, était-ce l'objet tant convoité?
Revenir en haut Aller en bas
Galrok Tripes-Montagnes
Tyran Ogre niveau 1
Tyran Ogre niveau 1
Galrok Tripes-Montagnes


Nombre de messages : 84
Localisation RP : Royaumes Ogres
Dispo pour RP : Oui

Profil
Taille de l'armée:
Marais de la folie Left_bar_bleue2000/2000Marais de la folie Empty_bar_bleue  (2000/2000)

Marais de la folie Empty
MessageSujet: Re: Marais de la folie   Marais de la folie Icon_minitimeSam 16 Juin - 17:27

La tribu continua de voyager à travers les marais repoussants, au milieu des zombies tentant de les faire trébucher et des nuages d'insectes puants. Les ogres débouchèrent alors dans un endroit où l'eau arriva quasiment aux genoux des colosses. La troupe avança péniblement à travers ce chemin inondé, lentement. Le boute-fer et le lance-férailles durent être tirés par les efforts combinés des ogres et des rhinox, auxquels s’agrippaient les gnoblards, la plupart étant effrayés d'aller dans l'eau qui leur arrivait au niveau du cou. Les yétis préférèrent givrer l'eau là où ils mettaient les pieds, tandis que le mégastodonte avança sans trop se soucier de l'eau poisseuse qui recouvrait ses énormes pattes. La brume se faisait elle aussi de plus en plus dense, et bientôt les ogres ne purent rien discerner mis à part le bout de leurs nez. Les gnoblards ne pouvaient que le bout de leurs nez, en dépit de la proéminence de ce dernier...
Entre temps, le tyran Galrok Tripes-Montagnes marchait lui aussi dans les eaux boueuses, avec à sa compagnie Cragus le cogneur. Cet ogre certes peu intelligent avait su toutefois tenir courageusement la colline lorsque son chef était parti zigouiller le nécromancien, un exploit digne d'un vrai cogneur. Ce dernier n'aimait vraiment patauger dans l'eau, encore moins celle-ci. Il frappa la surface liquide de sa massue, tout en regardant de temps à autre si la bannière de sa tribu ne se décrochait pas de son dos. En effet suite à sa mission accompli lors de la bataille que les ogres appellent désormais "la Bataille de la Colline Moisie", le tyran lui accorda le droit de porter la bannière des Tripes-Montagnes partout où il irait. Ravi de ce nouveau poste, Cragus ne voulait surtout pas abîmer l'étendard lors du traversé dans ces eaux polluées, c'est pourquoi il l’attacha dans son dos afin de ne pas le traîner au sol. Lui non plus ne voyait, en tout cas pas plus que le tyran. Il se retourna vers son supérieur et dit:
"Dites, vous pensez qu'il est encore loin l'objet qu'on cherche ? Parce que la majorité des gars sont crevés de marcher à travers ces marais dégueulasses.

- Patience Cragus.
répondit Galrok, Je suis sûr qu'il n'est pas loin et que nous ne tarderons pas à tomber dessus. Et puis y a pas de mal à visiter un nouveau pays. Bon, on ne s'y installera pas, ça c'est sûr... M’en fin bon.

- Oui, c'est trop... mouillé pour un ogre ici.
renchérit le cogneur.

- C'est normal tête de flanc, sinon se serait pas un marais. Faut que t'apprennes à réfléchir à ce qui t'entoure parfois mon p'tit."

Mais alors que les deux confrères discutaient, une lueur argentée apparut à travers le brouillards intense. Toute la troupe continua de s'avancer tout en s'émerveillant devant tant de lumière à travers cet endroit maussade sans cesse plongé dans la brume jaunâtre. Galrok eut un déclic que son second n'eut pas bien évidement. Un seul objet pouvait produire autant de lumière dans un endroit si abandonné par la civilisation: celui qu'ils cherchaient, ou bien un leurre destiné à leur faire perdre leur temps... Peu à peu, la lumière s'intensifia à mesure que la tribu approchait, et le brouillard s'écarta peu à peu. Le tyran, en tête, fut alors le premier à voir la chose qui brillait autant...
Revenir en haut Aller en bas
RP Helper
Créateur ultime de RP
Créateur ultime de RP
RP Helper


Nombre de messages : 237
Localisation RP : Partout!
Dispo pour RP : C'est mon taf! Demandez moi une aide au RP, je suis un PNJ et je suis là pour ça.

Marais de la folie Empty
MessageSujet: Re: Marais de la folie   Marais de la folie Icon_minitimeSam 16 Juin - 18:00

...et il s'agissait certainement de l'objet tant convoité, tellement convoité que les ogres n'étaient pas les seuls à le chercher. Arrivant du coté opposé, une bande de trolls d'eau constituée d'environ une vingtaine de créatures arriva à son tour sur les lieux, et ils furent les premiers à s'emparer de l'artefact que celui qui semblait être leur meneur mis aussitôt dans sa besace. En regardant en direction de Galrok avec ses yeux inexpressifs, il se bava dessus tout en lui parlant.

"A moi ça!"

Ne comprenant pas tout de la situation mais visiblement très intéresses pour engager le combat, les trolls l'accompagnant se mirent devant lui en protection et brandirent leurs armes tout en crachant en direction de leurs ennemis bedonnants.

Débarrassez vous de tous les trolls d'eau puis de leur chef en deux posts minimum pour mener à bien cette quête. N'oubliez pas de prendre en compte les impressionnantes capacités de régénération des trolls qui vont très certainement vous donner du fil à retordre.
Revenir en haut Aller en bas
Galrok Tripes-Montagnes
Tyran Ogre niveau 1
Tyran Ogre niveau 1
Galrok Tripes-Montagnes


Nombre de messages : 84
Localisation RP : Royaumes Ogres
Dispo pour RP : Oui

Profil
Taille de l'armée:
Marais de la folie Left_bar_bleue2000/2000Marais de la folie Empty_bar_bleue  (2000/2000)

Marais de la folie Empty
MessageSujet: Re: Marais de la folie   Marais de la folie Icon_minitimeDim 8 Juil - 15:10

Alors là, Galrok n'y comprenait plus rien. Il venait de trouver la hache d'argent scintillante au milieu des marais, entourée de nombreux cadavres de zombies -mais visiblement pas de son porteur-, et puis d'un coup, une bande de trolls venait de lui piquer son butin. Le tyran vit celui qui était le plus gros et le plus crasseux -visiblement le chef- mettre l'objet convoité dans sa besace et lancer un regard vide de sens dans sa direction.
"A moi ça!"

A ce mots, ces congénères puants c'étaient mis en position de combat devant lui, brandissant leurs armes de fortune et bavant abondamment. La colère monta à la tête de Galrok. Ces créatures stupides osaient lui voler son butin qu'il cherchait depuis des jours! Cela n'allait pas se passer comme ça. Le tyran trouva néanmoins une satisfaction dans le fait qu'il allait pouvoir se dégourdir les bras, car les trolls sont réputés pour être de grosses brutes possédant une force et une puanteur incroyable. Le tyran se gratta la bedaine, écrasant au passage un gros moustique posé dessus, puis se retourna vers sa tribu, visiblement prêtre à en découdre.
"Cragus ? appela le colosse graisseux.

- Ouais, chef ? répondit le cogneur qui sortit des rangs.

- On va pourrir ses bestioles qui nous ont volés notre butin. Que les gros se mettent en ordre de bataille."

L'ordre fut donné, et Cragus leva sa massue et le drapeau de sa tribu en poussant un cri guttural qui fut répété par les ogres qui se mirent en ordre de bataille. Les ogres et les ventres-durs se mirent à l'avant, avec sous leurs bedaines les bandes de gnoblars, se sentant visiblement plus à l'abri sous leurs colossaux maîtres. Le boute-fer et le lance-féraille furent placés à l'arrière, avec les craches-plomb, tandis que les yétis et le mégastodonte se mirent sur le flanc gauche. Puis Galrok apparut en première ligne, tournoyant sa lourde masse d'armes devant lui. Son regard plongea une dernière fois dans celui du chef troll, et dans un cri de guerre titanesque, sonna la charge.
Toute la tribu se précipita vers la formation serrée des trolls d'eau qui attendaient, impassibles, certains tentant d'arracher certaines de leurs pustules collées à leur peau visqueuse. Le choc fut alors bref... et brutale. Les ogres percutèrent avec la force du tonnerre les monstres des marais, abattant partout leurs lames rouillés et leurs massues, tandis que les pauvres gnoblars tentèrent désespérément de ne pas être emporté dans le tumulte des combats. Malgré la violence du choc, les trolls avaient une résistance égale à nul autre créature vivante, et étaient capables d'encaisser les pires coups. Les ogres constatèrent alors, à leur grand regret, que les plaies ouvertes dans les corps des trolls se refermèrent en quelques instants, et ces derniers en profitèrent pour contre-attaquer. Les corps à corps s'engagèrent au milieu des eaux croupis du marais, attirant jusqu'à cinq autres trolls gluants qui vinrent se joindre aux festivités auprès de leurs congénères. Ce fut une vraie rixe, où les combattants en vinrent aux poings et à se rouler dans la boue. Galrok était en ce moment même aux prises avec l'un des trolls. Ce dernier tenta de lui vomir dessus un liquide sulfureux, mais le tyran parvint à faire refermer le gueule du monstre de force et à lui faire ravaler son vomi. Il le projeta ensuite à terre, et lui ouvrit le ventre d'une simple rotation de son arme. Les intestins se répandirent sur le sol, et la masse s'enfonça encore profondément jusqu'à réduire le coeur en pulpe sanguinolente, ce qui fit expirer le troll qui frétilla encore dans l'eau, débordant de sa gueule immonde. Le tyran examina ensuite la situation. Sa tribu était en supériorité numérique, et commença peu à peu à prendre l'avantage. Hormis les gnoblars, qui n’arrêtaient pas de se faire écrabouiller au milieu des géants, les autres s'en sortaient plutôt bien, malgré la régénération exaspérante des trolls. A ce moment, le mégastodonte déboula au milieu du marais, écrasant au passage deux des créatures gluantes. Les craches-plomb et les deux machines de guerre bombardèrent les positions où se trouvaient les trolls, en tuant au moins trois sous leur puissance de feu phénoménale.Galrok parvint à éclater un autre troll dans un coup de masse redoutable, puis chercha du regard le chef de la bande puante. Celui-là, il avait un compte à régler avec, car on ne vole pas impunément un butin aux Tripes-Montagne.
Revenir en haut Aller en bas
Galrok Tripes-Montagnes
Tyran Ogre niveau 1
Tyran Ogre niveau 1
Galrok Tripes-Montagnes


Nombre de messages : 84
Localisation RP : Royaumes Ogres
Dispo pour RP : Oui

Profil
Taille de l'armée:
Marais de la folie Left_bar_bleue2000/2000Marais de la folie Empty_bar_bleue  (2000/2000)

Marais de la folie Empty
MessageSujet: Re: Marais de la folie   Marais de la folie Icon_minitimeJeu 12 Juil - 13:51

Tel un mastauroc fou, Galrok traversa la champ de bataille où ogres, gnoblars et trolls se battaient sauvagement au milieu des eaux troubles du marais. La fureur de Galrok était si grande qu'il réduisit en charpie un troll sur sa route. Sans même ralentir ensuite, il chargea droit sur le chef troll qui était occupé à grignoter un gnoblar a l'arrière des combats. La bête tourna lentement la tête en bavant pour voir le tyran se jeter sur lui.
"Tu vas morfler bâtard !!! gueula ce dernier.

- A... moi ça !!!" répondit de manière illogique le troll qui commença à se relever.

Sans même lui laisser le temps de se préparer, Galrok enfonça son poing dans la face de la créature, et l’entraîna dans son élan vers des tourbières. Les deux colosses tombèrent en plein dans la boue, et commencèrent leur terrible duel. Ils se roulèrent dans la boue, chacun assénant son adversaire de coups de poings et de coups de pieds, et tentant aussi d'enfoncer la tête de l'autre dans la gadoue. Ils roulèrent au sol sur une bonne dizaine de mètres, la besace du troll tombant en cours de route sans qu'aucun ne s'en aperçoivent. Le tyran mit un formidable coup de boule au chef troll qui l'avait retourné quelques instants plus tôt et avait essayé de l'étrangler à l'aide de ses doigts noueux. Le monstre des marais grogna, et esquivant le crochet du droit envoyé par l'ogre, mordit se dernier au niveau de l'épaule gauche. Le tyran exprima sa colère, mais parvint à arracher son épaule aux mâchoires immondes de la créature. Usant de sa force colossale, Galrok souleva la bête fétide, qui essaya de se défaire de cette étreinte.
"Tu vas déguster mon gars, c'est moi qui t'le dit. déclara l'ogre au troll incrédule.

Au même moment, le tyran plaqua son adversaire au sol, l'enfonçant sous la boue. Au bout d'un moment, le troll disparu sous la surface de la tourbière, et Galrok crut un moment qu'il était mort. Mais soudainement, deux mains visqueuses sortirent du sol, et agrippèrent les jambes du tyran avant de le faire tomber à son tour. Puis le chef troll réapparut, le corps entièrement couvert de gadoue, ne laissant paraître que ses yeux déments. Son aspect était encore plus dégoûtant qu'avant, mais Galrok n'en avait cure, car c'était maintenant une question d'honneur entre eux. Le troll sortit alors d'on ne sait trop où une grande masse, fait d'os et de bois usés, et cracha dans la direction de Galrok. Puis sans prévenir, il passa à l'attaque. Le tyran voulut s'emparer de son arme, quand il vit qu'il l'avait laissé tombé au bord de la tourbière. A peine de retourna t-il qu'il reçut un puissant coup de coude dans la joue, qui manqua de le faire tomber. Il refit face au monstre couvert de boue, qui l'assailli de coups de masse. Esquivant avec peine les coups portés par le troll, l'ogre répliqua en lui enfonçant son poing gauche dans le ventre. La bête se rétracta, puis se redressa aussitôt, un sourire digne des pires malades mentaux sur son visage. Il contre-attaqua avec rapidité et précision, et frappa du manche de son arme la tête de Galrok qui se mit à saigner du nez. Le troll sortit alors ses mots:
"Moi... Manger toi !

-Ça c'est ce qu'on va voir, face de crapaud !"
rétorqua le tyran.

Les deux rivaux se jetèrent à nouveaux l'un sur l'autre, et se remirent à rouler en se rouant de coup. L'avantage commençait alors à tourner en faveur du troll, qui était à l'aise dans la gadoue, et qui possédait une arme contrairement à Galrok. Lui tordant le bras, la créature se jeta sur le ventre de l'ogre à terre, et le roua d'un série de coups terribles. La masse et les poings osseux du troll commencèrent à laisser leurs marques sur la peau pourtant dure du tyran. Il ne tarda pas à sentir le gout cuivré du sang dans sa bouche, tandis que plusieurs plaies s'ouvraient au passage des bouts d'os accrochés à la masse de son ennemi.
"A moi ça ! A moi ça ! A moi ça ! continua de répéter le chef troll en battant sauvagement son adversaire.

Galrok en avait marre maintenant. Il devait trouver quelque chose, sans quoi ce monstre risquait fort de le tuer. Employant toutes les réserves qu'il avait, le tyran parvint à projeter son ennemi dans un titanesque balancement de jambes, qui l'envoya bouler sur une dizaine de mètres. Se relevant péniblement, le tyran couru vers sa masse reposant parmi l'herbe moisi à coté de la tourbière, avec à ses trousses le troll bavant et feulant comme un dément. Alors que le troll était presque sur lui, Galrok attrapa enfin sa masse d'armes. Un sourire carnassier sur le visage, le tyran se retourna et d'un simple moulinet, envoya son arme se loger dans la face cauchemardesque de son poursuivant. Du sang vert jaillit de partout, et le monstre retomba dans la boue en chancelant. Poussant un cri triomphale, Galrok redescendit dans la gadoue, et mit son genoux gauche dans l'abdomen du troll, qui poussa un rugissement de douleur. Il riposta en décochant son poing dans la face de l'ogre, mais ce dernier, malgré la douleur, reprit de plus belle en logeant un uppercut dans le menton du monstre gluant. Contrant l'arme primitive du chef troll du manche de sa massue, le tyran exécuta alors un moulinet rapide de son arme, et prenant le plus d'élan possible, l'abattit une nouvelle fois sur la tête de son rival. Cette fois, le choc fut si grand que la tête du troll partit dans les airs, et disparut derrière les fougères. Le corps du monstre tressailli et gargouilla de manière abjecte tandis qu'une nouvelle tête était entrain de se reformer. Mais l'ogre savait à quoi il avait affaire, et ne laisserai pas gentiment le troll se régénérer. Inspirant profondément, il leva bien haut son arme, le regard toujours fixé sur la créature décapitée.
"Crève !!!!!! hurla t-il finalement.

Puis, dans un cri de guerre, il abattit une ultime fois son arme sur le monstre, avec un telle puissance, qu'il l'écrasa littéralement. On entendit les os se briser et la chair se transformer en charpie, et le corps du chef troll ne fut plus bientôt qu'un amas de chair verdâtre sanguinolent couvert de boue. Galrok put enfin souffler, comme il le faisait rarement d'ailleurs, mais ce troll lui avait donné du fil à retordre. Il remonta vers le champ de bataille, où ses guerriers avaient continués le combat. Lorsqu'il arriva à hauteur du champ de bataille, il vit que sa tribu était victorieuse. Les derniers trolls c'étaient lassés et c'étaient enfuis à travers les marais, tandis que certains étaient restés à coté, mais avaient préférés brouter de l'herbe plutôt que de participer aux combats. Les ogres acclamèrent leur chef ne le voyant, car ils savaient qu'il était sortis victorieux de son combat. Plusieurs ogres et encore plus de gnobars avaient péris dans ces marais, et même le mégastodonte était blessé à divers endroits. Laissant les siens s'occuper de soigner les blessés et de ramasser les morts pour le festin, Galrok retourna alors voir la besace laissé dans la tourbière. Il la trouva parmi les herbes bordant les marais. La prenant entre ses grosses mains, il l'ouvrit, et sortit alors l'objet tant convoité...



Revenir en haut Aller en bas
RP Helper
Créateur ultime de RP
Créateur ultime de RP
RP Helper


Nombre de messages : 237
Localisation RP : Partout!
Dispo pour RP : C'est mon taf! Demandez moi une aide au RP, je suis un PNJ et je suis là pour ça.

Marais de la folie Empty
MessageSujet: Re: Marais de la folie   Marais de la folie Icon_minitimeJeu 12 Juil - 18:23

Hache naine gravée d'une Rune Majeure Brisante.
Si cette hache frappe une arme magique, elle est détruite, si elle frappe une armure magique, elle est détruite également. Minimum de 5 posts RP entre chaque utilisation.

Quête terminée: Vous recevez 2 points de quête. Vous devez trouver une victime en moins de 5 posts sinon cette hache perdra tout son pouvoir. Une fois son pouvoir activé, il le restera.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Marais de la folie Empty
MessageSujet: Re: Marais de la folie   Marais de la folie Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Marais de la folie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bordure des marais de la Folie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Warhammer RPG :: Au Sud du Vieux Monde :: Terre des Morts-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser