Warhammer RPG
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
WD Green SN350 – Disque SSD interne NVMe M.2 ...
Voir le deal
99.99 €

 

 Kyoto

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Macha Starkov
[MJ] Sorcière des glaces niveau 5
[MJ] Sorcière des glaces niveau 5
Macha Starkov


Nombre de messages : 269
Localisation RP : Kislev
Dispo pour RP : Oui

Profil
Taille de l'armée:
Kyoto Left_bar_bleue3000/3000Kyoto Empty_bar_bleue  (3000/3000)

Kyoto Empty
MessageSujet: Kyoto   Kyoto Icon_minitimeMer 25 Sep - 16:37

[HRP : Ninjatoli signifie poule, mode MJ, Pivé Kyoshu Nomida]

Quelque part dans le quartier des plaisirs de la capitale, un vassal du shogun a été retrouvé mort, une étoile de jet plantée dans le dos. Afin de s'assurer la discrétion et la rapidité de cette enquête le shogun fit convoqué Kyoshu Nomida, afin qu'il déméle tous les indices et les vrais témoignages des faux.

"Vous avez carte blanche, mais je veux la tête du coupable devant moi avant trois jours"

Lui avait dit le shogun. Il lui fallait donc auditionner les nombreux témoins ou partir sur les lieux ou le corps avait été trouvé pour enquêter de lui même.


Dernière édition par Macha Starkov le Ven 4 Oct - 17:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kyoshu Nomida
Hatamoto niveau 5
Hatamoto niveau 5
Kyoshu Nomida


Nombre de messages : 11
Localisation RP : Village fortifié près de Kyoto
Dispo pour RP : Oui

Profil
Taille de l'armée:
Kyoto Left_bar_bleue3000/3000Kyoto Empty_bar_bleue  (3000/3000)

Kyoto Empty
MessageSujet: Re: Kyoto   Kyoto Icon_minitimeVen 27 Sep - 18:24

Après une heure de marche à pied le long des routes pavées menants à Kyoto, le samouraï s'autorisa une courte pause, ne serait-ce que pour prendre le temps de boire une gorgée d'eau. Kyoshu se déplaçait le plus silencieusement possible en marchant toujours sur le côté de la route afin de ne jamais se mettre à découvert. Il ne devait en aucun cas se faire dérober la précieuse missive attachée à sa ceinture. L'endroit qu'il avait choisit pour s'arrêter était un peu plus frais, moins exposé au soleil et aux regards que le bord de la route. Il valait mieux qu'il économise ses forces du mieux qu'il pouvait, bien que la chaleur qui régnait alors ne l'aida en rien. Il choisit un rocher encastré dans le sol et dont la surface était approximativement plane pour s'asseoir. Relisant une énième fois la lettre royale, Kyoshu se demanda encore en quoi le Shogun pouvait-il bien requérir son aide, il n'était pas connu pour être un pisteur particulièrement bon, peut-être que cette affaire n'était qu'un prétexte pour qu'il vienne à Kyoto? Qu'est-ce que tout cela pouvait bien cacher?
Frémissant d'impatience, il but rapidement le reste du contenu de sa gourde et se remit en chemin. Il était hors de question d'arriver en retard, il devait avoir pour lui toutes les conditions favorables à la réussite de sa mission.

         Son entrevue avec le Shogun fut brève mais il savait quoi chercher. En ressortant du palais, Kyoshu se remémora les différents éléments recueillis par les enquêteurs impériaux qui s'étaient rendus sur la scène du crime. Une victime, une action, pas d'erreurs. Le responsable devait connaître son affaire pour agir aussi efficacement que cela. Le samouraï aurait bien du mal à trouver des témoins dans les bas-quartiers: qui aurait pu voir cet homme au milieu de la foule qui s'entassait dans les étroites ruelles? Il prit son temps avant d'arriver sur le lieu du meurtre où ses troupes devaient l'attendre tout en cherchant la manière dont il pourrait s'y prendre.


*C'est en réfléchissant comme cette personne l'aurait fait que je la retrouverai* pensa-t-il.

         Après tout, lui aussi avait dû se cacher lorsqu'il avait égorgé ce lointain cousin de l'ancien Shogun. Il fallait déjà savoir quel pouvait être l'intérêt à exécuter cet homme et surtout débusquer celui qui le rançonnait. Débouchant enfin en plein centre de ce qui avait autrefois été une sorte d'arène pour que les Ronins aient le loisir de s'affronter, il aperçut rapidement ses guerriers. Chacun d'entre eux portait une tunique bleue et une armure de plates noires. Leur arme de prédilection, le Naginata, était accrochée dans leur dos, affûtée et renouvelée régulièrement, ses hommes n'hésiteraient pas à en user s'il le fallait. Kyoshu les savait honnêtes et extrêmement dévoués, ils étaient tous prêts à mourir pour leur chef et jamais il ne douterait de leur détermination. Il les héla afin de les rassembler et commença à exposer ses différentes idées :


-"Nous devons ramener la tête d'un assassin dont nous ignorons tout: son commanditaire, ses intentions et son identité. Nous savons seulement qu'il a moins de deux jours d'avance sur nous. Je veux vingts hommes pour interroger les quatre institutions qui entourent cette place, trouvez des témoins".

Immédiatement, les vingts concernés s'avancèrent et sans perdre de temps, ils commencèrent à perquisitionner les différentes maisons closes.

"Vous, cavaliers, rendez-vous immédiatement au bureau de la milice et récupérez toutes les informations qui vous semblent avoir un rapport avec ce meurtre. Quant aux derniers, suivez moi, je vais avoir besoin de vous, ce dernier établissement d'où l'ensemble de la place est visible me semble être le meilleur pour commencer les recherches. Voyons si un ou deux dignitaires ne s'y cacheraient pas."

         Aussitôt que les ordres furent donnés, chaque groupe se mît en branle. Les cavaliers ne s'attardèrent pas d'avantage et pressèrent leurs chevaux en sommant les passants de s'écarter de leur sillage. Kyoshu, précédé de ses dix hommes, pénétra dans la large bâtisse. Le hall d'entrée était mal éclairé et il dû attendre quelques secondes avant de s'accoutumer à la faible luminosité. L'endroit était sale et mal entretenu, il devait s'agir d'une maison de basse qualité. Rien qu'à voir l'état des murs, on pouvait se douter que la clientèle n'était pas la mieux famée de Kyoto. Sans prendre en compte les protestations de la gérante de l'établissement, il monta aux différents étages jusqu'à arriver au dernier, supposé être un endroit idéal pour avoir une vue panoramique sur l'esplanade.

-"Faites-moi sortir toutes les demoiselles de compagnie présentes et mettez les en rangs! Agissez vite, silencieusement et à mon commandement." Dit Kyoshu en prenant garde de ne pas trop élever la voix.

         Tous les soldats se postèrent de chaque côté des différentes portes en ordre et dans une discipline parfaite, sans le moindre bruit. Le samouraï fit un geste de la main et ils enfoncèrent en même temps les panneaux coulissants pourtant verrouillés. Ses hommes de mains ressortirent tous en tenant chacun une de ces filles par un blocage appuyant sur le coude et ne vous permettant que de marcher sous peine de se faire broyer l'articulation. Ils couvrirent d'un drap celles qui ne portaient rien et les mirent en rang. Kyoshu fit évacuer l'étage entier pour commencer son interrogatoire sans qu'il ne soit dérangé et pour éviter qu'il y ait un éventuel témoin. Il se rapprocha de la première, sûrement une des dirigeantes qui vendait les services de ces jeunes femmes. Quelle sale espèce.


-"Ton salut dépend de tes réponse, la vieille. Pouviez-vous voir ce qui s'est passé il y a moins de deux jour, quand le meurtre a eu lieu?"

-"Eh bien... Je ne sais pas... À moins que vous ne désiriez nos services, nous..."

         Avant qu'elle n'ait pue continuer, Kyoshu sortit son sabre et lui fit traverser la glotte de la vieille profiteuse. Son cou fut submergée par son propre sang et ne pouvant plus respirer à cause d'une trop grande obstruction dans sa gorge, son corps désormais sans vie s'écroula dans une marre de liquide rouge. L'Hatamoto tendit son sabre, et d'un geste sadique qu'il se plaisait à faire, il enleva le restant de fluide vital accroché à la pointe de son katana. Il se tourna ensuite vers le reste de la file et dit de façon lente pour être sur d'être compris :

-"Quelqu'un d'autre a quelque chose à dire d'aussi intéressant?"

         Toutes tremblaient de peur mais aucune ne voulait se dévouer, personne ne voulait subir le petit jeu de Kyoshu.

-"Très bien..."

         Il se promena le long du couloir et choisit une cible au hasard. Il leva à nouveau son sabre vers la tête de celle-ci. Il s'apprêta à exécuter son funeste geste, mais avant de pouvoir satisfaire son envie de massacre, une des protagonistes s'avança de un pas et s'exclama ouvertement :

-"Pitié ne la tuez pas monsieur! Je sais,... J'ai... vu..."

         Il se rapprocha de la jeune insolente et d'un mouvement brusque, il l'amena à lui pour lui faire comprendre qu'il valait mieux qu'elle parle. Il posa lentement sa lame sous le menton de la jeune insensée et voyant dans ses yeux une terreur sans nom, il l'invita cordialement à parler en appuyant davantage sur sa gorge.
Revenir en haut Aller en bas
Macha Starkov
[MJ] Sorcière des glaces niveau 5
[MJ] Sorcière des glaces niveau 5
Macha Starkov


Nombre de messages : 269
Localisation RP : Kislev
Dispo pour RP : Oui

Profil
Taille de l'armée:
Kyoto Left_bar_bleue3000/3000Kyoto Empty_bar_bleue  (3000/3000)

Kyoto Empty
MessageSujet: Re: Kyoto   Kyoto Icon_minitimeDim 29 Sep - 16:50

C'est tremblant de peur que la courtisanne parla

"J'ai vu la victimes au palais des milles plaisirs, une maison concurrente mais plus discréte donc plus prisée par les magistrats de passage. C'est en sortant de cet établissement que je l'ai vu tombé mort. Je n'ai pas réalisé tout de suite ce qu'il se passait, mais c'est quant j'ai vu une ombre sauter de toit en toit que j'ai compris et crié. Mais je vous en prie ne faites aucun mal à Me Xia."


Dernière édition par Macha Starkov le Ven 4 Oct - 10:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kyoshu Nomida
Hatamoto niveau 5
Hatamoto niveau 5
Kyoshu Nomida


Nombre de messages : 11
Localisation RP : Village fortifié près de Kyoto
Dispo pour RP : Oui

Profil
Taille de l'armée:
Kyoto Left_bar_bleue3000/3000Kyoto Empty_bar_bleue  (3000/3000)

Kyoto Empty
MessageSujet: Re: Kyoto   Kyoto Icon_minitimeJeu 3 Oct - 20:01

*Comment les hommes peuvent-ils bien tomber aussi bas?* Se questionna Kyoshu.

        Il connaissait bien la tentation qu'était la luxure, mais jamais il ne participerait à ce jeu-là. Ou du moins avant qu'il n'ait pu voir l'endroit. Le palais des milles plaisirs était régulièrement entretenu et sa façade ne pouvait que le démontrer: qu'auriez-vous préféré entre les tuiles d'un noir profond luisant sous les rayons de l'astre solaire, ses balcons soigneusement peints d'un unique rouge orangé et le blanc légèrement cassé qui recouvrait la façade nue du bâtiment? Tout cela sans compter sur le jardin méticuleusement taillé au carré qui semblait vous donner les mêmes impressions que celle d'un fauviste en pleine extase. Ce luxueux palace n'était ouvert qu'à un cercle fermé de hauts placés, de dignitaires ne sachant vivre que dans l'abondance et l'excès. Bienheureusement, il ne s'y rendait que pour régler une affaire apparemment importante aux yeux du Shogun et ne comptait pas y rester.

         Le samouraï poussa davantage les portillons qui cloîtraient ce lieu de fausse sincérité. Deux des gardiens se présentèrent à lui, le tirant peu à peu de ce monde à part. La réalité refit surface quand il se rendit compte que les fines pointes de leurs lames s'étaient placées sur son plastron. Un frisson lui parcouru le dos et il mit sa main sur la poignée de son sabre. Avant qu'il ne puisse décapiter ces deux importuns, il vit la masse de soldats en alerte qui sortait de la caserne voisine et il se ravisa. Une idée lui traversa soudain l'esprit, mais qu'il avait été stupide de ne pas l'utiliser, le simple fait d'enquêter légalement et sur ordre le laissait libre de ses mouvements.

-''Si vous tenez à votre misérable vie, il est conseillé de baisser vos armes. J'agis sur ordre du Shogun et vous ne pouvez m'empêcher de passer.''

         Il sortit le rouleau de parchemin qui était suspendu à sa ceinture et le déroula sous une paire d'yeux à la curiosité renouvelée. Une fois que les gêneurs aient pu vérifier l'estampe et la nature du document, Kyoshu put entrer seul à l'intérieur de l'établissement. Non sans jeter un regard moqueur aux gardes dépités de ne jamais avoir de quoi agir, il franchit la lourde porte renforcée de la bâtisse qui s'était ouverte sur son passage. Le lieux en lui-même était des plus impressionnants, l'intérieur n'avait en fait rien à envier aux appartements privés d'un Shogun. Les colonnes qui sortaient des murs étaient finement ouvragées et des gueules béantes de mystiques démons y étaient représentées en nombre. Quel que soit l'endroit où vous vous trouviez, les figures semblait suivre vos mouvements des yeux pour l'éternité. À chaque pas, une onde de résonance sonore se propageait en revenant vers vous une fois qu'elle avait rebondie sur un mur. Il se dirigea vers un de ces larbins qui s'employait à laver la large surface du sol du hall puisqu'il fallait bien commencer quelque part et l'interpella:

-''Jeune homme? Amène-toi veux-tu?''

         Le vieillard se rapprocha et, rien qu'à entendre cette voix qui devait avoir l'habitude de commander, sut que c'était bien le type d'homme qui n'aimait pas être contrarié sans savoir à quel point il avait raison. Ni à quel point il était dangereux de le faire.

-''Qu'est-ce j'vous dois?'' lui cracha le vieil homme.

-''je vais être clair, voyez-vous souvent des assassinats se produire devant cette maison?''

-''Ça arrive... Mais d'puis l'dernier d'avant-hier, y'en a autant qu'j'ai d'dents dans l'bec!''

-''Bien... Avez-vous vu la scène, si non où logeait le mort? Avez-vous vu quelqu'un qui aurait pu être l'assassin?'' Il trouvait que l'homme dégageait une odeur des plus désagréable mais Kyoshu se retenu de le lui faire remarquer et tenta de rester le plus aimable possible.

-''Bah pour sûre qu'j'l'ai vu c'te gus, l'habitait au pr'mier étage, l'avait réservé pour lui seul hé! Mais 'près, nan j'l'ai pas vu, nan, vot' tueur, l'était pas possib' d'le voir...''

-''Premier étage? Merci bien vieil homme, tu seras récompensé si tu dis vrai.'' Il dû s'écarter tant les reflux malodorants qui émanaient de son interlocuteur le gênait.

         Il continua donc son avancée dans le palace et gravit les larges marches une à une pour déboucher dans le couloir du premier étage. C'était un lieu sobre dont le sol était recouvert de moquette et les murs en bois absorbaient en partie la lumière diffusée par les lanternes rouges disposées à intervalles réguliers au plafond. Il s'avança vers un mur et fit coulisser le panneaux de protection. Il tomba sur une chambre totalement désordonnée et dont le lit était défait. Immédiatement, une ombre sur le volet de la fenêtre s'effaça. Sans perdre de temps, Kyoshu força le verrou et sauta à pieds joints sur le toit, juste à temps pour voir la fûtile silhouette disparaître derrière le mur d'enceinte. Il comprit qu'il ne pourrait le suivre étant donné la vitesse et la furtivité à laquelle le fuyard se déplaçait et retourna dans la chambre de la victime. Il fouilla sans se priver pendant deux longues heures les moindres recoins de l'étage, et il finit par tomber sur une pierre encastrée dans le sol. Elle était entourée d'un morceau de fil et une feuille froissée traînait plus loin. Il la ramassa et il se mit à l'étudier.


Dernière édition par Kyoshu Nomida le Ven 4 Oct - 14:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Macha Starkov
[MJ] Sorcière des glaces niveau 5
[MJ] Sorcière des glaces niveau 5
Macha Starkov


Nombre de messages : 269
Localisation RP : Kislev
Dispo pour RP : Oui

Profil
Taille de l'armée:
Kyoto Left_bar_bleue3000/3000Kyoto Empty_bar_bleue  (3000/3000)

Kyoto Empty
MessageSujet: Re: Kyoto   Kyoto Icon_minitimeVen 4 Oct - 10:53

Comme il pouvait s'y attendre la missive était cryptée, mais l'expérience de Kyhoshu dans l'art de la guerre, lui permis de la déchiffrer après quelques instants d'effort.

"Vous trouverez ci joint 150 couronne d'or afin que vous m'aidiez à me débarasser de mes concurrents. Le cousin du shogun ne doit pas vivre un instant de plus. Signé H.K"

La missive n'était pas une preuve en soit car elle ne portait aucun sceau et n'importe qui pouvait signé H.K. Par contre peu de personne était à même de payer 150 couronnes d'or. La missive venait donc certainement soit d'un conseiller du shogun soit d'un membre de sa famille.
Revenir en haut Aller en bas
Kyoshu Nomida
Hatamoto niveau 5
Hatamoto niveau 5
Kyoshu Nomida


Nombre de messages : 11
Localisation RP : Village fortifié près de Kyoto
Dispo pour RP : Oui

Profil
Taille de l'armée:
Kyoto Left_bar_bleue3000/3000Kyoto Empty_bar_bleue  (3000/3000)

Kyoto Empty
MessageSujet: Re: Kyoto   Kyoto Icon_minitimeDim 6 Oct - 18:54

Il ne devait pas s'éterniser plus longtemps et le meurtrier ne pouvait pas rester en vie comme ça. Il se dépêcha de sortir de l'établissement et rassembla ses hommes restés là à l'attendre patiemment. Ses cavaliers déboulèrent au même moment mais ils étaient revenus les mains vides, ils n'avaient en fait pas réussis à déceler la moindre piste. Sans perdre de temps, il leur donna à nouveau ses ordres:

-''Cavaliers! Partez bloquer les portes de la ville, ne laissez personne sortir, il ne doit rester aucune issue.''

         Les cavaliers n'eurent pas le temps de souffler que déjà ils repartaient. Kyoshu se dépêcha et demanda à ses hommes de le suivre, il fallait retrouver cette ombre. Au moment où il échafaudait un plan, un cri étouffé se fit entendre dans son dos et il fit volte-face. Perdu dans ses réflexions, il ne s'était pas aperçu de la présence de la source même de ses pensées. Tous ses gardes étaient réduits au silence, mains et bouche liées, par des hommes entièrement vêtus de noir. Ces nouveaux adversaires étaient des experts dans l'art de la discrétion et chacun d'entre eux étaient armés d'armes que Kyoshu n'avait jamais vu. Tous s'étaient masqués le visage d'un bandage noir et seuls leurs yeux étaient visibles. L'un d'entre eux, qui se tenait en retrait, portait même une étoile de lancer comme celles découvertes sur le corps de la victime, il était d'ailleurs légèrement plus petit et fin que ses collègues. Comme à son habitude, le Hatamoto descendit peu à peu sa main gauche jusque sur la base du l'étui de son katana en baissant la tête sur laquelle s'affichait son habituel sourire mesquin. Comme à son habitude, son pouce trouva la fine plaque de protection qui séparait la poignée de la lame et poussa dessus afin de libérer son sabre.

-''Accepte de mourir, samouraï.'' lui lança le plus petit des ninjas, celui qui jouait avec les pointes de son projectile.

         Kyoshu ne se laissa pas démonter et bondit en avant, en un même mouvement, il tira son arme il fit effectuer une légère courbe à la pointe de son arme en direction du premier assassin. Celui-ci se fendit en arrière et propulsa l'Ashigaru qu'il tenait dans un mur. Tous les autres ninjas en firent de même et ils encerclèrent le samouraï maintenant seul. Face à une dizaine de ces tueurs professionnels, il doutait d'avoir la moindre chance mais il devait tout tenter, qu'il en ressorte vivant ou non, il aurait prélevé son tribu en vies. Avant d'engager le combat et de se laisser emporter par la fureur des combats, il sortit pour la première fois son Wakizashi à des fins meurtrières. Sa petite lame était son dernier recours, une sorte de dernière chance quand il sentait que la fin était proche. Il s'aperçut que les ninjas hésitaient à s'en prendre à lui, sa réputation le précédait bel et bien et il allait leur montrer qu'il la méritait.

         Sans attendre une quelconque réaction et contre toutes attentes, il engagea le combat par un coup latéral sur la garde d'un de ses adversaires, entaillant l'épaule de sa cible. Il retira prestement sa lame et dévia une dague qui fondait sur lui à l'aide de son second sabre, il ne se préoccupa pas de sa propre sécurité et tourna sur lui-même en faisant valser son katana. Il fut récompensé par un premier cri de douleur provenant d'un ennemi à sa droite et la tête de son attaquant tomba à terre dans un bruit sourd. Immédiatement, une douleur aigüe le traversa au niveau de la hanche: un de ses opposants avait réussi à y planter le bout de son arme. Une rage froide parcourue le corps de Kyoshu qui se fendit en avant, entaillant la gorge de son adversaire. Celui-ci s'étouffa dans son propre sang et à cette vue, tous les attaquants reculèrent d'effroi.


-''Tuez-le, il ne faut pas qu'il reste en vie!'' scanda la voix rauque du chef qui venait de derrière lui.

        Les assassins reprirent courage au son de la voix de leur chef et deux autres ninjas se lancèrent en avant, tous deux armés de lances. Kyoshu n'eut que le temps de parer l'attaque du premier ennemi et de trancher un des tendons de son genou. Le second attaquant entailla profondément son épaule qui, bienheureusement, était protégée par une plaque d'armure, sans quoi il aurait probablement perdu son bras. Soufflant de douleur, Kyoshu se laissa emporter par sa fureur, il connaissait bien cette lueur meurtrière qui l'animait en ces moments là. Il acheva son premier adversaire et transperça la cage thoracique du second à l'aide de ses deux épées. Sans le laisser reprendre son souffle, un troisième ninja sauta sur lui avec une chaîne en main. Il la fit tournoyer au-dessus de sa tête et l'envoya sur le manche du katana du samouraï. Sans attendre qu'il ne l'enlève, l'assassin tira sur son lien et envoya valser le sabre à l'aide d'un coup de pied bien placé. Kyoshu attrapa la tête de l'insolent et transperça son crâne avec son wakizashi par le biais de son palais, à l'intérieur de sa bouche.

*Trop facile.* se dit Kyoshu.

         Il repéra les deux ombres qu'il avait blessé et les engagea rapidement par un enchaînement de coups rapides venants de toutes les directions. Kyoshu ne ressentait plus rien, rien n'existait d'autre que son combat, il ne voyait aucun élément extérieur. Son sabre était une extension de son bras, il aurait presque pu entendre un sifflement lorsqu'il tranchait  dans l'air. Il réussit à couper une des mains de son adversaire et finit son exécution en lui enfonçant son wakizashi dans le ventre jusqu'à remonter au niveau du cœur. Le second n'eu pas beaucoup plus de chance et ne réussit qu'à endommager davantage la hanche du samouraï qui commençait à sérieusement saigner par une demi-douzaine de plaies. Malgré la fatigue et ses blessures, il restait cinq ninjas encore en vie dont un qui possédait une de ces étoiles de lancer. Sa rage reprit le dessus et il oublia tout sentiment de douleur, il prit appui sur le sol avec sa main libre et projeta une poignée de sable dans les yeux de deux des assassins. D'un mouvement circulaire, il coupa les gorges des deux aveuglés qui tombèrent simultanément mais un autre ninja profita de l'occasion pour abimer davantage son épaule. Hurlant de douleur, Kyoshu sépara le crâne de son adversaire en deux et attrapa par le cou un second. Il tordit la nuque de son adversaire dans un dernier spasme d'effort et ne pouvant résister davantage à ses blessures, le samouraï tomba en même temps que l'homme qu'il venait de tuer. Malgré toutes les difficultés qui allaient avec, l'hatamoto se releva tant bien que mal pour faire face au dernier restant, le chef des assassins.

        Le maître assassin lança son étoile tranchante en direction du samouraï qui ne réussit qu'à l'arrêter avec son plastron. La pointe de l'arme de jet perça tout de même le plastron de son adversaire, entaillant sa chair. Kyoshu ne put en supporter davantage et dans un mouvement de désespoir, il propulsa de toutes les forces qui subsistaient en lui son léger sabre. Il ne sut pas s'il avait fait mouche car il chuta à nouveau, il ne tenait même plus sur ses jambes. Il voyait l'ombre se rapprocher triomphalement de lui. Soudain, avant que le ninja n'ait pu l'achever, un éclair argenté traversa sa tête. Dans un dernier effort, Kyoshu vit ses hommes décapiter le ninja et ramasser la tête de celui-ci dans un sac. Il sentit qu'on le soulevait, puis, plus rien...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Kyoto Empty
MessageSujet: Re: Kyoto   Kyoto Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Kyoto
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Palais de l'Empereur, centre de Kyoto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Warhammer RPG :: Extrême-Orient :: Nippon-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser